Blog de Sportiw

« Balltoptalents » : ou comment diversifier ses services pour une agence ?

Pourriez-vous d’abord vous présenter et nous parler de votre parcours personnel ?

Bonjour,je m’appelle Vidal Vilches Vilela, je suis un fan de basket depuis toujours, d’abord en tant que joueur amateur qui rêvait de devenir un joueur professionnel, puis en tant que fan de ce sport. J’essaie de regarder les plus de matches possibles, peu importe la catégorie.

Je suis propriétaire d’un cabinet d’avocats, j’ai été régulièrement en contact avec des clubs, en raison de mon travail de soutien juridique, et avec certains joueurs, pour les mêmes raisons ! Je connais donc à la fois le côté club mais également le côté joueur dans le monde du basket. J’ai décidé de passer la licence d’agent FIBA, et me voici avec le projet « BallTopTalents.« 


Comment le projet Balltoptalents a-t-il vu le jour et en quoi diffère-t-il des autres agences ?

Comme beaucoup d’entreprises qui naissent en Espagne, « Balltoptalents » a été créée lors d’une rencontre avec des personnes qui partageaient la même vision que moi et qui avaient la même façon de faire, de travailler, de voir la vie. Nous nous rencontrons presque uniquement pour parler de basket, comme une excuse vitale, et un lien constant de notre amitié.

Nous avons réuni 4 associés experts pour créer un socle solide au projet Balltoptalents.

Nous nous sommes entourés d’expert à tous les niveaux. Sur le plan économique (avec un conseiller financier), le plan juridique, la gestion de la marque et des réseaux sociaux (avec un expert en médias sociaux), et le scouting, avec un expert en basket-ball, bien implanté dans le monde de la préparation physique et de la nutrition. »

Notre intention n’est pas de nous comparer à d’autres agences, elles sont nombreuses et très performantes. Notre but est d’offrir des services divers et variés à nos joueurs ! Nous ne sommes pas seulement là pour nous occuper de leur carrière sportive, mais aussi pour d’autres aspects : soutien éducatif, psychologique, physique, nutritionnel, marketing et, bien entendu, également dans les aspects juridiques et financiers.


Quelle est votre vision du marché espagnol et européen ?

Nous partons d’une situation de pandémie, qui a rendu les choses bien compliquées. Le contexte est très précaire en ce qui concerne l’économie des clubs et des sponsors.

Aujourd’hui, il y a de très bons joueurs qui ont des difficultés à trouver une équipe, et c’est pourquoi le rôle de l’agent peut faire la différence. C’est une période compliquée, mais aussi où il y a de belles opportunités.

Cependant, le joueur doit être prêt à faire ses valises et à se lancer dans le grand bain, en essayant d’être performant dès la première minute.


Quel type de relation aimez-vous établir avec les clubs ?

Certaines agences travaillent presque exclusivement avec quelques clubs à la recherche de joueurs, d’autres se concentrent davantage sur le repérage de jeunes joueurs et les proposent à tous les clubs qu’elles connaissent. Nous sommes dans le deuxième scénario.


Sans dévoiler vos secrets, comment travaillez-vous habituellement pour trouver de nouveaux joueurs ?

Nous avons deux recruteurs permanents qui scrutent tous les championnats d’Espagne. Nous recherchons des joueurs âgés de 15 à 21 ans.

Nous organisons un camp annuel, afin de rassembler nos joueurs.

Nous nous rendons également chaque été en France et en Afrique (notamment au Mali et au Sénégal), car c’est là que, selon moi, se trouvent aujourd’hui les plus grands talents.


Quels critères utilisez-vous pour évaluer et sélectionner les joueurs ?

Le premier critère d’évaluation d’un joueur est le physique. À partir de là, nous analysons sa capacité à apprendre, à comprendre et à développer son jeu, et bien sûr son désir d’apprendre et de s’améliorer.

Un bon joueur doit être une bonne personne. Nous essayons de faire en sorte que nos joueurs fassent preuve d’altruisme, et qu’ils pensent à l’équipe avant de penser à eux.


Vous avez été la première agence espagnole à miser sur Sportiw, qu’est-ce que cela vous apporte ?

Votre plateforme est une véritable carte de visite si je peux dire ça comme ça.

Elle nous donne de la visibilité, un accès à des acteurs très intéressants et une interaction avec des personnes qu’il serait impossible de contacter ou de rencontrer autrement.

Il faut continuer sur cette voie. C’est une très bonne idée d’avoir mis en place un « Linkedin » pour le basket et il faut persévérer.


Merci beaucoup Monsieur Vidal d’avoir pris le temps de répondre à notre interview et de partager avec nous votre vision du travail d’un agent et de la situation actuelle du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.