Blog de Sportiw

Qui dit reprise, dit préparation physique !

La préparation physique avec la préparation mentale, sont deux outils qui permettent d’optimiser et améliorer les performances sportives.

Dans la majorité des sports collectifs, la préparation physique est un des facteurs primordiaux de réussite pour la saison à venir. Elle a pour objectif principal de servir la discipline pratiquée par le sportif en lui permettant de développer ses qualités physiques et ainsi d’optimiser ses performances.

“Au bout de 10/15 jours d’arrêt, on sait qu’on a déjà perdu 20 à 30 % des plus grosses qualités du joueur.” M. Chamoux – Préparateur Physique

Cependant, après quelques semaines d’arrêt, elle permet aux joueurs de se remettre en forme et également de prévenir des blessures ainsi que d’assurer une meilleure récupération.

 « L’endurance, c’est la base, ce qu’on appelle la préparation physique généralisée. » S. Ruiz – Préparateur physique et mental

Il existe 2 grands types de préparation physique :

  • La préparation physique générale (PPG) : qui sert avant tout à la remise en forme du sportif et à l’harmonisation et au développement de ses qualités physiques générales.
  • La préparation physique spécifique (PPS) : beaucoup utilisé dans la phase pré-compétitive ou compétitive permettant d’acquérir une condition physique optimale.

Il est également important de comprendre qu’il n’y a pas de préparation physique type, mais il y a des préparations physiques. Chaque athlète en fonction de son niveau, de sa condition physique, de ses points forts/faibles et de son sport préparera sa préparation physique dans un but précis et donc de manière différente.

L’importance de l’endurance :

La spécificité de chaque sport entraîne donc des préparations physiques différentes. Nous pouvons cependant mettre en avant plusieurs points communs à de nombreux sports collectifs.

L’endurance est un des points fondamentaux dans la préparation du sportif, qu’il soit handballeur ou basketteur. Cependant, le développement de l’endurance est spécifique à chaque sport.

“On ne prépare pas un marathonien, comme on prépare un handballeur.” M. Chamoux – Préparateur Physique

Pour rappel, l’endurance est la capacité de maintenir, dans la durée, un effort d’intensité soutenue. On distingue deux types d’endurance : l’endurance fondamentale et l’endurance active.

  • L’endurance fondamentale : c’est un travail aérobie d’intensité modérée. Il faut veiller à ne pas dépasser 70 % de sa fréquence cardiaque maximale (FCM) (environ 130-140 pulsations par minute). Pour faire de l’endurance fondamentale, il est important de rester en “aisance respiratoire”, tu dois être capable de parler sans trop t’essouffler.
  • L’endurance active : elle correspond à une intensité un cran au-dessus de l’endurance fondamentale, entre 80 et 90 % de la FCmax.

“Il y a des études qui ont été faites qui prouvent que les joueurs qui ont fait un peu plus d’endurance encaisse plus facilement les charges d’entraînements durant l’année. Dans un deuxième temps, l’endurance joue un rôle dans la prophylaxie, c’est-à-dire la prévention des blessures.” Stéphane RUIZPréparateur physique

Le travail d’endurance est primordial, car il permet de tenir chaque match, mais aussi l’ensemble de la saison, avec une meilleure capacité de récupération entre chaque entraînement et match. La puissance aérobie est également cruciale, car elle permet d’enchaîner plusieurs actions de manières explosives en ayant la capacité de bien récupérer entre chaque.

L’impact de la préparation physique sur les performances de la saison :

Même si les sportifs sont conscients de la nécessité d’avoir une condition physique optimale, la préparation physique est souvent une période redoutée et peu appréciée. La notion d’effort dans ce contexte spécifique de “remise en forme” n’est pas toujours évidente.

“Au fur et à mesure de la préparation physique, on peut intégrer le 3 x 3 au basket.” Stéphane RUIZPréparateur physique

Pour le préparateur physique ou le coach, il est donc important d’importer un aspect ludique, compétitif, et d’intégrer au mieux la pratique sportive dans la préparation physique.

 “J’aime beaucoup mixer du travail sans ballon et avec ballon dans la même série. Utiliser du travail de course spécifique et du travail de musculation sur des positions simples dans le travail de fractionné.” M. Chamoux – Préparateur Physique

Chaque sport, chaque athlète possède ses spécificités. De ce fait, chaque préparation est spécifique et adaptée pour le sport, l’équipe et dans certains cas le joueur. C’est pourquoi il est important de suivre un programme spécifique adapté pour arriver à atteindre ses objectifs.

Pour en savoir plus, retrouvez l’interview de Maxime Chamoux [préparateur physique] sur YouTube 🎙 : https://youtu.be/lENpq6ixEXo et rendez-vous très vite pour l’interview de Stéphane Ruiz (préparateur physique de Pro B chez Aix Maurienne).

2 réflexions sur “Qui dit reprise, dit préparation physique !”

  1. Bonsoir très bon article sur pa PPG et la PPS je suis enseignante d’éducation physique et entraîneur et je sais que c’est une étape que lorsqu’elle est loupé la Saison est très mal Partir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.