Blog de Sportiw

Tom Politi – Agent FIBA : « Avoir toutes les informations d’un joueur sur une seule page est génial ! »

Tom Politi, agent britannique licencié FIBA, explique les nombreux avantages de Sportiw pour un agent et parle de la relation qu’il entretient avec ses joueurs. Il partage tout cela dans une interview exclusive qu’il a accordée à Sportiw !

Tom Politi with Pro baller Raheem May-Thompson

Tim Politi (gauche) et Raheem May Thompson (droite)

Sportiw & les agents

Comment Sportiw t’aide dans ton recrutement ?

Sportiw a été très efficace pour faire connaître mes joueurs aux coaches avec lesquels je n’avais pas encore de contact direct, en particulier sur les marchés importants du basketball où il y a de nombreux agents. Je suis convaincu que Sportiw offre au basketball un service similaire que LinkedIn ! Sa valeur ne fera qu’augmenter à mesure que des joueurs, des entraîneurs et des agents rejoindront le réseau !

“Si je devais résumer Sportiw en un mot, je dirais CONNECTION !”
Tom Politi

Quels avantages Sportiw apporte aux clubs, agents et joueurs ?

Les relations sont importantes dans tout secteur professionnel et je dirais qu’elles le sont encore plus dans le basket : au vu de l’écart entre les joueurs talentueux et les emplois, ainsi que le manque de cohérence des processus de recrutement entre les différentes équipes. Quel que soit votre rôle, disposer d’un outil qui peut vous aider à vous connecter avec des partenaires potentiels est un réel avantage.

Je dirais que, pour les entraîneurs et les agents en particulier, le fait de disposer de toutes les informations relatives à un joueur sur une seule et même page est une excellente chose. Je trouve également que le système de « notation » de Sportiw pour les membres premium est assez précis et donc utile pour évaluer rapidement de nombreux profils.

Pour les joueurs, la possibilité de voir et de postuler directement à des offres est un grand avantage. Non seulement, cela leur permet d’établir des contacts qu’ils n’auraient pas pu établir autrement. Mais cela leur permet aussi de se faire une idée du marché en voyant le salaire des offres, ainsi que les compétences et l’expérience que les équipes recherchent.

Zoom sur le métier d’agent…

Quel est ton rôle en tant qu'agent ?

Tom-politi

En réalité, je considère la gestion de carrière comme mon rôle principal, les services de recrutement s’inscrivant dans un cadre plus large. Cela m’oblige à travailler avec chaque joueur individuellement pour développer une stratégie sur le long terme. J’espère leur permettre ainsi d’atteindre leur plein potentiel et de maximiser leurs revenus tout au long de leur carrière.

J’ai également le sentiment d’avoir un devoir envers mes joueurs en soutenant leurs projets en dehors du terrain. Aussi, en veillant à ce que leur vie après le basket ait un sens et soit passionnante pour eux. Cela peut sembler un peu « ringard », mais je pense qu’il est vraiment important d’être un ami. Être un joueur professionnel peut parfois être difficile et nous faire sentir seul, alors je fais de mon mieux pour m’assurer que tous mes joueurs savent que je suis là pour eux.

Une chose sur le métier d'agent que quelqu'un d'extérieur à la profession ne pourrait pas savoir ?

Agent, ce n’est pas un métier aussi glamour qu’on le croit ! Il y a une grande partie de gestion administrative pour s’assurer que l’on est bien organisé. Il y a aussi beaucoup de nuits tardives à répondre à des e-mails ainsi qu’à vérifier diverses sources d’information pour rester au courant de ce qui se passe sur le marché. L’autre chose que les gens ne voient pas, c’est que pour atteindre le succès, quel qu’il soit, il faut accepter beaucoup de rejets et de déceptions. En tant que personne qui s’intéresse vraiment à ce que je fais, cela peut parfois être difficile pour moi sur le plan émotionnel. Mais mon amour pour les gens et le jeu me pousse toujours à aller dans la bonne direction !

Qu'est-ce qui a changé dans ta vie lorsque tu es devenu agent ?

J’ai été surpris par le manque de réglementation et de professionnalisme qui existe dans une grande partie du secteur du basketball. Dans le monde de l’entreprise, il existe des syndicats ainsi qu’un soutien juridique et des ressources humaines en cas de conflit. Cela permet souvent de résoudre les problèmes avant qu’ils ne s’aggravent. Malheureusement, dans le basketball, il n’y a pas beaucoup de protection pour les joueurs à l’heure actuelle.

Le marketing prend-il une grande place dans le travail d’agent ?

Absolument ! Personnellement, je ne trouve pas les réseaux sociaux très sains. J’essaie de les éviter autant que possible, mais j’ai la chance d’avoir des personnes qui peuvent me soutenir sur nos actions marketing. J’apprécie beaucoup plus le marketing proactif directement avec les entraîneurs, les directeurs généraux et les agents partenaires. Ce qui est, selon mon expérience, plus efficace que de poster du contenu sur Instagram, Facebook, Twitter, etc.

"Je pense que l'on verra apparaître de plus en plus de sites web, d'applications et d'autres plateformes pour mettre en relation les joueurs, les entraîneurs, les agents et les dirigeants."

Tom Politi

Comment va évoluer le métier d’agent, selon toi ?

Il y an encore beaucoup d’agents qui s’appuient sur leurs portefeuilles de clients existants pour recruter et placer des emplois. Je crois fermement qu’ils seront dépassés au fil du temps. Les joueurs veulent, à juste titre une approche personnelle et être traités comme un être humain, plutôt que comme un autre nom ou profil sur une liste. Si beaucoup se battent contre ces changements, la technologie est à sens unique.  Les agents qui réussiront seront ceux qui s’adapteront et trouveront les moyens de mettre ces nouveaux outils à leur service.

Comment as-tu tirer ton épingle du jeu en tant qu’agent ?

Alors que le Royaume-Uni n’est pas reconnu comme un pays de basketball, je trouve que c’est un bon endroit pour faire le lien entre les États-Unis et l’Europe. De nombreux joueurs américains sont frustrés soit par un agent américain qui n’a pas de liens directs avec les clubs, soit par un agent européen qui a du mal à établir un contact personnel avec eux. Je trouve que je suis capable de combler ce fossé efficacement et d’offrir le meilleur des deux mondes aux joueurs d’outre-Atlantique. Pour ce qui est de l’intégration des joueurs britanniques dans la communauté ici. Je comprends mieux les défis qu’ils doivent surmonter pour gagner le respect à l’étranger et j’ai un niveau d’investissement dans leur réussite que les agents d’autres pays n’ont pas.

As tu des conseils à donner à des agents en devenir ?

The player agency - Tom Politi

Se concentrer sur des relations professionnelles durables et significatives plutôt que sur les gains rapides. Accepter de se faire avoir de temps en temps… C’est le prix à payer pour faire ce qu’il faut et ne pas se laisser aller au cynisme ou au pessimisme. Et surtout, quoi qu’il arrive, ne jamais abandonner !

La carrière de Tom Politi...

Comment as-tu décidé de devenir agent ?

Mon père a eu une longue et belle carrière sportive. J’ai toujours été entouré par le basket et j’adore tout ce que ce sport a à offrir. Après avoir arrêté la compétition, j’ai travaillé comme entraîneur, puis comme recruteur. Le métier d’agent m’a semblé être un excellent moyen de combiner ma passion, mon expérience et mes compétences professionnelles. Jusqu’à présent, il s’est avéré être un excellent choix pour moi !

Parle-nous de ton agence "The Player Agency" ! Comment t'es venue l'idée ?

J’ai travaillé pour une agence espagnole pendant quelques années avant de créer ma propre entreprise. Je pense que si vous êtes vraiment passionné par quelque chose, vous devez vous l’approprier. Je suis très reconnaissant envers mes anciens collègues en Espagne de m’avoir donné l’occasion de me développer et d’apprendre le métier. Ma réussite indépendante n’aurait pas été possible sans cette expérience.

Quels sont tes objectifs avec ton agence ?

Mon objectif principal à l’heure actuelle est de continuer d’évoluer et d’avoir un impact positif sur chaque personne avec laquelle je travaille et, je l’espère, sur le secteur du basketball professionnel. Bien sûr, ce serait formidable de représenter un jour des joueurs en NBA, en Euroleague, etc. Mais je sais que je ne pourrai y arriver qu’en offrant un excellent service et en évoluant avec les joueurs que j’ai maintenant. Dont, j’en suis convaincu, peuvent tous avoir une carrière professionnelle très réussie. A court terme, j’aimerais vraiment être en mesure d’offrir un service de haute qualité aux entraîneurs mais également aux joueuses !

Merci à Tom Politi pour cette interview complète et très intéressante !  Si vous voulez découvrir d’autres interviews de professionnels du monde du basketball, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.